dimanche 10 février 2008

33 La sportive.

Une sportive, j’aime une sportive. Pas la peine de ricaner, mauvaise troupe, cela peut arriver. Evidemment, je ne l’ai pas rencontrée au bar, ça non, elle ne boit que de l’eau. Elle n’a pas que des qualités, je vous l’accorde, mais ses qualités…, bref, j’en suis tombé raide dingue dés que je l’ai rencontrée chez des amis pour un de ces repas en ville que j’affectionne particulièrement pour me changer les idées. J’aime fréquenter des gens qui n’ont pas la même vie que moi, des gens qui ignorent même mon « coté obscur ». Là pour le coup c’est réussi, Solange, elle s’appelle Solange, est tout à l’opposé de moi, et c’est ce que j’aime. Voilà pourquoi je me retrouve à faire du vélo au parc de la Tête d’Or en ce beau dimanche d’automne. J’ai dû salement négocier, car elle voulait me faire faire du patin. Moi, du patin ! J’imagine mes potes de comptoir, la tasse. Bon, mais après d’âpres discussions, elle a exigé que je la suive en vélo. Elle a son petit caractère, croyez-moi. Et un sacré physique aussi. J’adore pédaler mollement en regardant ses formes généreuses, onduler devant mes yeux d’enfant admiratif. En parlant d’enfants, le parc en est rempli, et c’est pitié de voir que tant de gens se reproduisent sans réfléchir. C’est vrai quoi, avant de faire des gosses, venez faire un tour au parc un dimanche après midi, cela vous passera le goût des mioches. Toujours est-il qu’ils me font particulièrement chier ces mômes à me tourner autour et j’envisage calmement d’en balancer un ou deux dans le lac pour l’exemple lorsque Solange tourne son visage de madone vers moi :
- Ils sont pas mignons ces petits anges ?
Je me garde bien de lui dire ce que je ferais à ces « petits anges » si les parents ne les couvaient pas des yeux. Comme si ces petits monstres avaient de la valeur pour eux ! En attendant, j’espère que l’on va rejoindre rapidos sa piaule pour une petite sieste ou il sera question de la meilleure façon de se reproduire sans faire d’enfants. J’en suis tout émoustillé à l’avance. Le sport ça va bien 5 minutes. Je souffle et soupire comme un mourant afin de bien faire comprendre à la nouvelle femme de ma vie que l’intermède sportif est terminé.
- Tu es fatigué mon chéri ?
Elle m’énerve un peu avec ses « mon chéri » qu’elle distribue à longueur de journée, mais comme mon corps réclame sa douce récompense, je ferme ma grande gueule.
Une fois chez elle, elle tente d’imposer le chocolat chaud avant toute autre action, mais je ne suis plus d’humeur et l’entraîne sous la douche sans attendre. Faut pas déconner non plus. Nous passons deux heures délicieuses, et lorsqu’elle me tend mon chocolat chaud (elle a de la suite dans les idées), je n’ai qu’une envie : rejoindre les potes au comptoir pour boire quelque chose de plus raide. Je lui ai fait croire que je bossais parfois la nuit, pour pouvoir respirer un peu, parce que franchement, la nourriture bio avec des jus de fruits ça me gonfle rapidement.
-Mon pauvre amour, ne te fatigue pas trop !
Qu’est-ce que je vous disais. Elle est un peu gnangnan, quand même. La flotte et les graines sûrement ! Une fois dans la rue, je fonce aux Terreaux pour me taper un kebbab frites bien gras avec une ou deux bière. Le bonheur. Je monte lentement sur le plateau de la croix Rousse en m’arrêtant régulièrement dans tous les rades qui me tendent les bras. Sur la fin, je suis un peu mou du genou. Le sport, ou l’amour probablement. Quand j’entre dans mon fief, il y a déjà le feu, l’ambiance est à son comble et Michel est aussi allumé que moi. Le patron dit en blaguant :
- Toi, tu as bu ailleurs.
Je pose ma main sur mon cœur :
- Jamais, Roger, tu le sais bien, jamais je ne te ferai cela.
Et on rigole comme des niais. On est heureux. La soirée est douce et forte comme la musique, comme les verres qui défilent, comme les potes.
Et l’autre con est arrivé, Lucien et son grand clairon :
-Oh Martin, tu as arrêté le sport avec les autres blaireaux ? Bientôt papa à ce qui se dit sur les pentes.
J’espérais secrètement que personne n’aurait eut vent de mes exploits en short, mais en vain.
C’est un fait qu’il est con ce Lucien. Après tout il n’y a pas de honte à faire du sport (un peu quand même) et je décide de laisser couler, mais il revient à la charge et je comprends pourquoi en découvrant qu’il est accompagné du boucher, son pote encore plus bas de plafond que lui et brutal comme son surnom le laisse présager. Seul, il aurait fermé sa gueule, il me craint ce pauvre Lucien. Je regarde Michel résigné.
- Je suis amoureux et je fais du sport, cela gêne quelqu’un ?
Un long silence et Lucien vraiment en verve ce soir reprend : « Pour un gars qui passe son temps à baver sur les sportifs ou les gosses, ouais, ça fait tache » Bon, vous me connaissez, j’ai mes limites, alors pour le coup, la tache elle m’obscurcie le regard et je colle à Lucien la tarte qu’il mérite. Il dégage vers le fond du bar parce que j’ai mis la bonne dose, j’ai à peine le temps d’entendre Roger gueuler : « Non Martin » que je reçois sur le râble les 120 Kg du boucher. La bagarre démarre dans les règles et comme d’habitude, tout le monde s’en mêle. Vers la fin, alors que je vais mourir sous les coups de l’autre brute, Michel vient habilement me sortir de ce guêpier. Lucien et ces potes se tirent, je remet ma tournée. C’est le minimum vu la gueule du patron. Je suis défiguré, il va m’être difficile de parler d’accident du travail à ma belle. Je bois maussade lorsqu’un type que je ne connais que de vue, vient me serrer la main. Il saigne du nez, il lui manque quelques dents mais il est rigolard :
- Vrai Martin, sans toi on se ferait drôlement chier.

4 commentaires:

BBK.mel a dit…

C'est mauvais de faire du sport (enfin, ça dépend lequel...).Il devrait le savoir, Martin !! Bises

Alain a dit…

Tu sais la boxe aussi c'est un sport... Amitiés

BBK.mel a dit…

Le lever de coude est aussi un sport, très prisé dans certains milieus...

Eloïse a dit…

Aaaah, les sportifs du dimanche matin, en tenue au parc de la tête d'or... ils mériteraient une petite nouvelle rien qu'à eux !

Pfff, et dire que nous allons augmenter la population enfantine de ce parc d'ici à quelques semaines maintenant... CHOUETTE !!